Pas de libre-échange avec l’huile de palme

La Suisse mène actuellement des négociations en vue d’un accord de libre-échange avec la Malaisie. Selon les indications du Conseil fédéral, l’huile de palme constitue le point de négociation qui «présente la plus grande sensibilité».

On sait que la production d’huile de palme se fait le plus souvent au prix de la destruction des forêts tropicales humides et de la violation des droits des autochtones. Une suppression des droits de douane sur cette matière grasse dans le cadre d’un accord de libre-échange renforcerait encore la problématique - non seulement en Malaisie, mais aussi pour les cultivateurs de colza en Suisse.

Le Bruno Manser Fonds s’engage en faveur de l’exclusion de l’huile de palme de l’accord de libre-échange en préparation avec la Malaisie. Le Conseil national a pour sa part fait preuve de courage et soutenu cette préoccupation. Aujourd’hui, nous devons faire pression, de sorte que le Conseil des États vote également contre le libre-échange avec l’huile de palme et en faveur des forêts pluviales. Écrivez ici à vos conseillères et conseillers aux États et demandez-leur d’assumer leurs responsabilités face aux forêts tropicales.

Envoyons un signal fort au Conseil des États contre l’huile de palme: signez la pétition sans tarder!

by moxi