Économie verte

Le récent rejet de la révision par les Chambres fédérales de la loi sur la protection de l’environnement au Conseil national est décevant (situation: 14 septembre 2015). Une base légale s’avère d’urgence nécessaire et doit prévenir que des biens de consommation suisses puissent être produits au détriment de l’environnement, en particulier des forêts tropicales humides et de la biodiversité.

Le Bruno Manser Fonds a donc, en collaboration avec le WWF, publié des annonces montrant, sur la base de la révision par les Chambres fédérales de la loi sur la protection de l’environnement («économie verte), quels parlementaires s’étaient prononcés en faveur ou en défaveur de la protection des forêts tropicales. Ce projet important de la conseillère fédérale Doris Leuthard a été rejeté à une courte majorité au vote final durant la session d’automne 2015 du Conseil national. Chaque voix comptait.

La révision veut notamment assurer que le bois tropical abattu illégalement ne puisse plus être importé en Suisse et que la part d’huile de palme et de soja provenant de sources problématiques mettant gravement en péril les forêts tropicales soit nettement réduite dans un processus commun avec l’économie.

Un certain nombre d’organisations environnementales ont publié un rating complet sur www.ecorating.ch, qui prend en compte un grand nombre d’autres projets environnementaux (de 2011 jusqu’à la session d’été 2015) englobant également de nouveaux candidats. La décision concernant la révision de la loi sur la protection de l’environnement durant la session d’automne est un bon indicateur pour le rating environnemental dans son ensemble. En effet, dans les cantons de BS, BL et AG, où les annonces relatives au bois tropical ont été publiées, l’ordre des valeurs pondérales du rating environnemental correspond aux résultats relevés dans le cadre de la décision relative à la révision de la loi.

Le Conseil des État reprendra cette affaire. Informations complémentaires: 14.019

by moxi