Le Conseil national manque l’occasion de renforcer la protection des forêts tropicales

La Chambre du peuple rejette par 109 voix contre 82 le postulat de la Conseillère nationale Maya Graf (Les Verts, BL) pour un engagement renforcé de la Suisse en faveur des forêts tropicales.

Hier à midi, le Conseil national a manqué l’opportunité de demander au Conseil fédéral un engagement accru de la Suisse dans la protection des forêts tropicales. Par 109 voix contre 82, la Chambre du peuple a refusé de transmettre un postulat de Maya Graf (Les Verts, BL), qui aurait contraint le Conseil fédéral à mettre en place une stratégie interdépartementale pour la protection des forêts tropicales et pour une focalisation sur les projets de protection en collaboration avec les peuples autochtones.

Lors des débats, la Conseillère fédérale Doris Leuthard a souligné le rôle leader de la Suisse dans le secteur des forêts lors des négociations de l’accord sur la protection du climat de Paris, mais a contesté le fait que la Suisse ait réduit son engagement en faveur des forêts tropicales au cours des dernières années. La ministre a fait savoir que des mesures supplémentaires pour la protection des forêts pourraient être décidées par le Parlement dans le cadre de la ratification prévue de l’accord sur la protection du climat.

«J’attends du Conseil fédéral au plus tard lors de la ratification de l’accord sur la protection du climat des propositions concrètes pour améliorer la protection des forêts tropicales, a indiqué Maya Graf au Bruno Manser Fonds. La préservation des forêts tropicales joue un rôle primordial pour la protection du climat mondial.»

Le Bruno Manser Fonds se dit déçu du fait que le Parlement ait rejeté ce postulat important, mais il va continuer de s’investir auprès du Conseil fédéral et de l’Administration pour faire avancer cette préoccupation. Le score relativement bon du vote sur ce postulat au Parlement, compte tenu des rapports de forces, montre que la protection des forêts tropicales jouit d’une grande importance auprès d’une bonne part de la population.

retour
by moxi