Engagement suisse en faveur des forêts tropicales: présentation flatteuse de la part du Conseil fédéral

Le Bruno Manser Fonds réclame la mise en œuvre de projets de protection des forêts tropicales en collaboration avec les peuples autochtones

(BERNE) Le Conseil fédéral occulte le fait que la Suisse a fortement réduit son engagement en faveur des forêts tropicales au cours des deux dernières années. C’est ce qui ressort de la réponse à une question de la conseillère nationale Maya Graf (Les Vert/BL) dans l’heure des questions au Conseil national, rendue publique cette semaine.

Le conseiller fédéral à la tête du DEFR Johann Schneider-Amman consent certes que les contributions de la Suisse à l’Organisation internationale des bois tropicaux OIBT auraient «tendanciellement reculé». Nulle mention n’est toutefois faite du fait que le SECO s’est systématiquement retiré du dossier des forêts tropicales et que la Suisse n’a plus financé aucun projet de protection des forêts tropicales depuis l’année dernière.

Comparé à des États comme la Norvège, qui investissent chaque année jusqu’à 300 millions de dollars US pour la protection des forêts tropicales, il est difficile d’affirmer que la Suisse s’engage «fortement pour la protection des forêts tropicales». L’engagement de la Suisse avait lieu à ce jour pour l’essentiel sous la bannière du SECO, dans le cadre de la promotion commerciale, dans une moindre mesure également par la DDC et l’OFEV.

Le Bruno Manser Fonds réclame du Conseil que la Suisse s’engage beaucoup plus fortement pour la protection des forêts tropicales et porte l’accent sur la mise en œuvre de projets concrets de protection des forêts en coopération avec les peuples autochtones.

Lien vers la réponse complète du Conseil fédéral:

http://www.parlament.ch/f/suche/Pages/geschaefte.aspx?gesch_id=20155167

retour
by moxi